Des logiciels de caisse certifiés NF 525

Chacun de nos systèmes est paramétré avec un logiciel d’encaissement certifié NF 525. Tous nos soft, sont adaptables et utilisables en fonction de votre secteur d’activité (boulangerie, boucherie, restaurant, tabac …). Nos experts vous conseilleront au mieux sur le logiciel de caisse certifié à utiliser en fonction de vos besoins et de votre utilité quotidienne, afin de vous faciliter le travail de tous les jours. Nos ingénieurs sont disponibles pour vous faire des démonstrations sur les différentes fonctionnalités du logiciel de caisse choisi, ainsi que pour vous accompagner dans vos premières démarches.

Grâce à l’interface intuitive de nos différents logiciels, vous pourrez facilement :

  • Gérer votre caisse
  • Superviser les statistiques de votre/vos point(s) de vente
  • Paramétrer le système à votre guise
  • Suivre l’état de vos stocks
  • Gérer la relation client
logiciel de caisse certifié, logiciel encaissement conforme RGPD

Contexte juridique actuel : Mise en place de la loi finances à partir de janvier 2018 !

Cette nouvelle loi impose que tous commerçants soumis à la TVA, qu’ils soient une personne physique ou morale, de droit privé ou public, qui enregistrent eux-mêmes les règlements de leurs clients dans un logiciel de comptabilité ou de gestion ou un système de caisse (caisses enregistreuses et logiciels de caisse), y compris en cas d’enregistrement par eux-mêmes sur un logiciel ou système accessible en ligne, s’équipent au 1er janvier 2018, d’un système d’encaissement sécurisé et attesté.

encaissement conformité RGPD

Comment savoir si mon système d’encaissement est certifié ?

Pour être en règle avec la loi finance, applicable au 1er janvier 2018, il faut que votre système d’encaissement réponde aux exigences suivantes :

  • La (les) caisse(s) ai(en)t 3 cumuls de rapport Z 
  • La (les) caisse(s) ou le (les) logiciel(s) ai(en)t une traçabilité de toutes les transactions effectuées
  • La (les) caisse(s) ou le (les) logiciel(s) ai(en)t une sauvegarde sécurisée des archives de vente
  • Les transactions réalisées soient sécurisées par signature, empreinte ou hashage…etc

Quels sont les risques si le matériel n’est pas conforme et le logiciel de caisse non certifié ?

A partir du 1er janvier 2018, en cas de contrôle fiscal, le commerçant devra obligatoirement présenter :

  • Le certificat de conformité de son matériel
  • La version du logiciel installée

En cas de non-respect de la réglementation, l’établissement sera passible d’une amende de 7 500€ par logiciel non certifié ainsi que l’obligation de s’équiper dans les 60 jours. Au-delà de ce délai, si la mise en conformité n’est toujours pas réalisée, une nouvelle amende de 7 500€ sera demandée dans les mêmes conditions.

logiciel caisse certifié NF525, caisse enregistreuse conforme